Mediathèque

Photothèque - Vidéothéque - Evénements - Echos - Annonces
 
     
 

« Retour à la liste des Annonces

Nouvelle Medersat.Com pour les enfants de Figuig

Ajouté le : 10 Avril 2011 » Sous la catégorie Ecoles

 


Fruit du partenariat Fondation BMCE Bank et Agence pour la promotion et le développement économique et social de la préfecture et des provinces de la région orientale.

La ville Oasis de Figuig comme on l'appelle communément, à la lisière du territoire algérien, n'est pas seulement une terre chère, recluse dans la sphère et la mémoire. Elle est devenue un symbole, et depuis que Sa Majesté le Roi Mohammed VI lui a rendu visite, en mars 2010, qu'il lui a donné l'impulsion qu'elle a tant attendue pendant des décennies et rendu l'espoir à ses populations, elle est en éveil. On la croit assoupie sous le poids d'un silence, relayée au nord par Bouarfa, prolongée au sud par l'Algérie voisine. Mais, elle est en veille, dans l'attente d'une renaissance et d'un saut furtif. Lundi 11 avril 2011, un événement est venu la ressaisir et, le temps d'une journée très ensoleillée, la sortir de sa torpeur.

Une délégation de la Fondation BMCE Bank pour l'éducation et l'environnement, de l'Agence de l'Oriental et du ministère de l'Education nationale est arrivée dans cette oasis pour inaugurer l'école Medersat.com. Dans une ambiance plutôt bon enfant, chaleureuse et hospitalière, la cérémonie a pris une tournure familiale. Conduite par Dr. Leila Benjelloun Mezian, présidente de la Fondation BMCE Bank, Othman Benjelloun, président de BMCE Bank, cette délégation comprenait notamment Mohand Laensar, ministre d'Etat, Mohamed M'Barki, directeur général de l'Agence de l'Oriental, Youssef Belkasmi, secrétaire général du département de l'enseignement scolaire, Salah Benitto, gouverneur de la province de Figuig, Omar Abbou, président du Conseil municipal de la ville de Figuig, Brahim Benjelloun, directeur général et administrateur de BMCE Bank, M'Fadel Lahlaissi et Zouheir Fassi-Fihri , directeurs de BMCE et plusieurs autres personnalités de la région.

Mme Leila Mezian Benjelloun n'a pas manqué de rendre hommage à cette collaboration, comme aussi à Figuig en déclarant notamment : . Dans son allocution où se sont mêlés accents poétiques et description historique, elle a rappelé le passage et les traces laissés par un certain Léon l'Africain qui décrivit, non sans force, la région sous forme de . Et d'annoncer, après avoir souligné l'impératif de coopération entre parents, éducateurs, représentants du public et du privé, que c'est <à nous, rassemblés autour d'eux que nos enfants pourront emprunter à l'école Medersat.com de Figuig, comme à l'école de la vie le chemin du savoir et du succès pour un meilleur avenir >.

Méthodique, sacrifiant même à une certaine rhétorique, Mohamed M'Barki, directeur général de l'Agence de l'Oriental, a axé son intervention sur trois volets qui illustrent la dimension de cette école : ce qu'il appelle la rencontre du passé et du futur; la synergie forte entre Education et culture dans le cadre de sauvegarde du patrimoine régional ; enfin le futur illustré par un Maroc en marche sous l'égide de Sa Majesté le Roi. Figuig, a-t-il souligné, de par sa position incarne le passé, le présent et l'avenir, par son histoire, ses hommes partis très loin dans la vie, ses exigences de modernité et patrimoine, l'émulation et la solidarité. . Ce n'est pas un hasard si les populations de cette cité sont connues pour être des polyglottes. Elles renforcent le patrimoine, quand bien même elles seraient expatriées. En termes d'architecture, et c'est encore le lien entre deux époques, Figuig ne se détache jamais de son patrimoine. En témoigne la décision de l'inscrire, suivant un processus rapide, comme candidate au patrimoine mondial de l'humanité, à l'UNESCO. Le directeur général de l'Agence de l'Oriental, défenseur des valeurs de la région, a aussi proposé aux dirigeants du groupe francais Hermès, présents à la cérémonie de Figuig, de prendre en charge la confection modernisée de la < Blouza > qui est aux populations de Figuig ce que le symbole est à une culture.

Il a conclu son intervention avec cette phrase : ! Mohand Laenser, ministre d'Etat, s'est dit convaincu que le Maroc profond constitue le trait dominant d'une renaissance. Ses langues sont sa qualité stratégique, elles fédèrent et renforce la pluralité, l'identité collective. Il a ensuite terminé son allocution amazighe sous les applaudissements de l'assistance.

Renforcement des infrastructures scolaires

Résultat d'un partenariat fructueux entre la Fondation BMCE Bank et l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces de la région orientale, la réalisation de la nouvelle Medersat.com participe d'une politique de renforcement des infrastructures scolaires dans cette région austère. Elle traduit l'engagement du secteur public et privé de promouvoir la scolarisation des enfants dans l'Oriental, de leur offrir un cadre approprié d'éducation, les moyens aussi pour accéder aux nouvelles technologies, enfin le projet en lui-même contribue à l'amélioration des conditions de vie des populations par le biais de l'école.

 

Lisez dans la même catégorie

» Communiqué de presse

» L’Ambassade de Chine fait don de bicyclettes

» Medersat.com Bouskoura: Opération cartables pour tous 63 écoles concernées et 4.000 cartables prévus

» LA FONDATION BMCE BANK A RESTAURE LA KASBAH AIT HAMMOU OU SAID A ZAGORA EN Y IMPLANTANT UNE ECOLE MEDERSAT.COM

» Nouvelle école rurale Medersat.com Fondation BMCE et ministère de l'Education nationale expriment leur parfaite synergie